RDC/proposition de la Loi organique sur la CENI : le sénat appelé à tenir compte des attentes de la population

Vue du siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Kinshasa, le 10/05/2018 pour la sensibilisation des électeurs. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

À l’occasion du démarrage ce 9 juin de la plénière au Sénat en vue de l’examen en seconde lecture de la proposition de la Loi organique sur la commission électorale nationale indépendante (CENI), le consortium des organisations de la société civile engagée dans le plaidoyer pour la réforme, dit suivre avec attention particulière cette plénière et appelle le sénat à tenir compte des attentes de la population.

À cette occasion, le consortium rappelle aux sénateurs et à l’opinion nationale que la proposition de la Loi organique sous l’examen telle qu’adoptée à l’Assemblée nationale n’a pas suffisamment répondu aux attentes sur la réforme notamment “en ce qui concerne les questions liées à la dépolitisation, l’indépendance et la transparence de la CENI.”

“Cet état de choses a suscité des réactions tous azimuts qui traduisent l’amenuisement de la confiance des parties prenantes au processus électoral qui pourtant devrait être un gage d’appartement”, a-t-on dans un communiqué de presse de ces organisations de la société civile.

Selon ce document parcouru par election-net.com, Considérant que le Sénat est “la chambre des sages” qui prendra la mesure et la pertinence de ces préoccupations, “le consortium exhorte les honorables sénateurs à tenir compte des attentes de la population contenue dans le référentiel commun de la société civile sur la réforme électorale.”

Par ailleurs, cette organisation se dit disposée à apporter plus de la lumière sur ces attentes avec des propositions concrètes au cours des travaux consacrés à l’examen de cette proposition de Loi au Sénat.

Jean-Paul Tshimanga

1xbet Code Promo ENET2021