RDC-Projet de construction de 100.000 logements : lésé, le Conseil National de l'Ordre des Architectes tient à rencontrer Pius Muabilu

Illustration. Pjh de tiers

Le Conseil National de l'Ordre des Architectes est préoccupé par le Projet de construction de 100.000 logements annoncé par le ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu.

A travers un communiqué rendu public le 6 août, signé par son secrétaire général, Dechaux Ngandu Kabuyi, le Conseil National de l'Ordre des Architectes soulève une série des préoccupations d'ordre légal, notamment en ce qui concerne le contrat d'exécution dudit projet de construction qui a été confié au Groupe d'architectes Kenyans, « BILLETTERA ». Fiyou Ndondoboni, Président de l'ordre National des Architectes (ONA), a été celui qui a signé la correspondance contenant toutes ces préoccupations d’ordres légales transmises au patron de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu Mbayu.

Pour le Conseil National de l'Ordre des Architectes, plusieurs dispositions légales en vigueur notamment celles liées à la Loi numéro 18/034 du 13 Décembre 2018, portant création, organisation et fonctionnement de l'Ordre National des Architectes de la RDC, n'ont pas été prises en compte dans cette affaire, une situation qui risquerait de compromettre la mise en œuvre de cet ambitieux projet de construction de 100.000 maisons, confié à un groupe étranger.

"C'est dans ce cadre que l'ONA a le devoir, en tant que partenaire institutionnel du Gouvernement de veiller à ce que tout projet de construction de cette envergure soit au préalable soumis au respect des exigences légales locales en ce qui concerne les aspects suivants : -La participation des architectes locaux, le respect de la réglementation locale sur l'urbanisme ainsi que le respect des procédures en matière de passation des marchés publics", souligne le communiqué de l'ONA.

La frustration en perspective

Le Conseil national de l'Ordre des architectes a dit avoir fait remarquer au ministre d'Etat en charge de l'Urbanisme et Habitat, ce grand projet confié au groupe « BILLETTERA », risquerait de frustrer davantage les architectes congolais et pourrait énerver les dispositions légales en vigueur.

"C'est ainsi que le Conseil National de l'Ordre a suggéré d'associer l'Ordre dans cette démarche en tenant compte des préoccupations légitimes des architectes congolais", indique le communiqué de l'ONA qui sollicite pour ce faire une importante réunion d'information avec le ministre d'Etat en charge de l'Urbanisme et Habitat afin de discuter des voies et moyens de collaboration entre l'ONA et son ministère.

Notez que le consortium des investisseurs venus du Kenya, compte construire 100.000 logements décents sous forme de cités intégrées dans cinq (5) provinces de la RDC, à savoir Kinshasa, Kongo-central, Kasaï oriental, Haut-Katanga et Lualaba.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *