RDC: Procès sur le meurtre du général Kahimbi : ces révélations troublantes du général Jean – Claude Yav

l'ex chef des renseignements militaires le général Délphin Kahimbi

Le procès du meurtre du général Delphin Kahimbi, ancien chef d’état-major adjoint des FARDC en charge de renseignements militaires retrouvé mort dans sa maison le 28 février 2020 à Kinshasa, s’était ouvert le lundi 3 mai à Kinshasa, et ce jeudi, c’est la deuxième audience.

Six personnes dont la veuve du général, Brenda Nkoy, ont tour à tour comparu dans une audience publique devant le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe.

Devant la barre ce jeudi, le général Jean – Claude Yav a décrit l’état d’esprit du général Delphin Kahimbi avant sa mort. D’après lui, il était agité.

“L’état d’esprit de Delphin Kahimbi n’était pas normal, il était très agité, menaçant. Il ne pouvait même pas regarder sa femme dans les yeux “, dit le général Jean – Claude Yav devant le tribunal.

Devant le Tribunal, général Jean – Claude Yav dit avoir remonté la morale de son ami, Delphin Kahimbi, qui menaçait de se donner la mort. Parlant des circonstances de sa mort, le général Jean Claude Yav, charge la femme du défunt.

« Quand je parle de la corde, c’est Brenda qui l’avait dit. C’est elle qui avait dit que son mari s’était pendu », renseigne-t-il.

Il faut noter que toutes les six personnes citées dans cette affaire, sont accusées d’homicide volontaire avec préméditation sur le général et de participation à la commission d’assassinat.

Joël Mesa Nzuzi

1xbet Code Promo ENET2021