RDC/Probable rupture Tshisekedi-Katumbi: ces graves accusations contre Moïse Katumbi

Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi, aux Etats-Unis le 22 mai 2018. @Ensemble_MK – © DR

La polémique sur la proposition de loi sur les verrouillage des certains postes régaliens dont la magistrature suprême , qui ne devrait revenir qu'à un congolais né de père et de mère, est loin d'être placée dans les oubliettes.

Le secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya, s'en prend à Moïse Katumbi qui, selon lui, serait entrain de soutenir les propos dégradants des certains hauts cadres et membres de son parti politique qui du reste, multiplient de critiques contre le président Félix Tshisekedi.

À l'en croire, le silence de Moïse Katumbi face à cette situation, est un silence complice.

"Nos amis d'Ensemble ont fait, par tous les moyens, pour impliquer leur chef dans cette histoire. Noël Tshiani est président d'un parti politique et était candidat président de la République. À la surprise générale, on l'intègre à l'UDPS, parce qu'il est Kasaïen. Tous les jours, ils ne font que critiquer le Chef de l'État. C'est de cette manière que Katumbi et ses hommes veulent remercier le Chef de l'État. Tout ce qu'il raconte contre le Chef de l'État, Katumbi l'entend. S'il n'était pas d'accord, il aurait rappelé tous ses hommes à l'ordre", a déclaré avec regret ce vendredi 23 Juillet 2021, le secrétaire général de l'UDPS.

Le camp de Katumbi ne décolère toujours pas après l'arrestation de Jacky Ndala, président de la Ligue des jeunes de Ensemble pour la République. Les critiques acerbes contre Félix Tshisekedi se sont multipliées. Et d'ailleurs, la possibilité de quitter le navire"Union sacrée de la nation", n'est pas à exclure, si cette proposition de loi est adoptée, avaient prévenu deux autres cadres du parti de Katumbi dont Olivier Kamitatu et Francis Kalombo.

Déjà empêché en 2018, par le régime Kabila, à déposer sa candidature comme président de la République démocratique du Congo, Moïse Katumbi se voit une fois de plus coincé par le régime Tshisekedi, selon ses partisans.

Joël Mesa Nzuzi

1 thought on “RDC/Probable rupture Tshisekedi-Katumbi: ces graves accusations contre Moïse Katumbi

  1. A monsieur Joël
    Merci pour l'article ci-dessus et merci aussi pour l'effort que vous faites, de nous informés. L'article publier a trop des fautes d'orthographe.
    Merci de faire un effort la prochaine fois.
    Votre lecteur de Braine- l'Alleud "Belgique"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *