RDC/prestation de serment de trois juges : ''Ce sont ces genres d'attitudes qui ont conduit Kabila dans un bilan négatif '' (Un activiste de FILIMBI)

Un des juges prêtant serment devant le président Félix Tshisekedi ce mercredi 21 octobre.

Seulement une journée après la prestation de serment de trois nouveaux juges à la cour constitutionnelle, les réactions critiquant la décision du Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi, ne se dissimulent pas.

Dans la classe politique, comme dans la société civile, et au sein des mouvements citoyens d'ores-et-déjà, il y en a ceux qui dénoncent la politisation de la cour constitutionnelle.

Hervé Amani, activiste au sein du mouvement FILIMBI est du nombre, au cours dune interview accordée à election-net.com ce jeudi 22 octobre 2020, celui-ci a souligné qu'il n'a pas lutté pendant 7ans pour que la cour soit dans l'emprise soit de Kabila ou Félix Antoine Tshisekedi.

Ainsi, il estime que tous les actes reprochés à Joseph Kabila hier, Félix Antoine Tshisekedi, président actuel, les répète aujourd'hui…

''[…], Dans un système Mokili tour à tour on a entendu ça hier'', indique t-il à election-net.com

En outre, cet activiste a évoqué ce qu'il considère comme problème, le fait que les gens puissent penser défendre ou aimer FATSHI plus que nous, ''c'est du n'importe quoi, c'est du djalelo et une Moutonnerie pire qui conduit le chef dans les erreurs'', regrette t-il.

Et d'ajouter que ''Ce sont ces genres d'attitudes qui ont conduit Kabila dans un bilan négatif''

Enfin, il a demandé de ne pas se laisser emporter par les applaudisseurs. Et ce, pour ne pas avoir une côte comme celle de son prédécesseur

''Qu'il fasse du bien où du mal, eux ne sont que là pour applaudir aveuglément pour vu qu'ils touchent à quelques choses.

La meilleure manière d'aider un chef à installer un État de droit si vous l'aimer, c'est de lui dire certaines vérités'', a-t-il conclu.

Prince Bagheni