RDC/Présidentielle au suffrage indirect : Jacquemin Shabani dit craindre "la répétition du scandale des élections des gouverneurs et sénateurs"

Me Jacquemin Shabani le désormais ex président de la CEP

Le président de la commission électorale permanente de l'UDPS réagit aux propos du député  Ngoyi Kasanji, qui suggère l'organisation  l'élection présidentielle au second degré. Dans une vidéo postée sur  Twitter,Me  Jacquemain Shabani Lukoo  dit craindre le scénario de la corruption qui avait entaché les dernières  élections des gouverneurs et sénateurs.

«Nous tous nous réflexions sur les éventuelles réformes pour améliorer le processus électoral, mais les honorables députés ont oublié qu'il y'a des matières qui sont verrouillées par votre constitution. Le suffrage universel qui fait l'objet de l'élection du président de la République fait parti des matières verrouillées par l'article 220 de notre constitution», a déclaré Jacquemin Shabani qui réfute  ce mode de scrutin pour  le président de la République.

«Nous avons un très mauvais souvenir du vote au suffrage indirecte, en ce qui concerne les gouverneurs et sénateurs, la crainte ici c'est nous ramener dans le même scandale»,a ajouté le président du CEP.

Cette proposition venant du député  FCC, selon plusieurs indiscrétions vise à faire revenir Joseph Kabila au pouvoir ,mais ne semble pas rencontrer l'approbation du cap pour le changement et d'autres forces politiques du pays. 

Joël Mesa Nzuzi