RDC/ Présidentielle au second degré : la DCN dénonce la proposition du FCC

Un banderole de la Dynamique CACH National. Ph Tiers

La Dynamique CACH National, (DCN) a réagi à une sortie médiatique dite "ratée" d'un cadre du Front Commun pour le Congo (FCC) sur la proposition de l'élection du président de la République au suffrage universel indirect.

Selon la déclaration de la DCN rendue publique mercredi 09 septembre parcourue par election-net.com, le débat sur l'élection du président au second degré "est un faux fouillant, un ballon s'essaie, un plan machiavélique du FCC qui se cache derrière ce chapelet des bonnes intentions." écrit-elle

"Alphonse Ngoyi Kasanji doit comprendre cela une seule fois pour toute. Son agitation est due à l'époque de l'élaboration des lois taillées sur-mesure, Pendant que le FCC était aux commandes durant 18 ans. Avoir la majorité mécanique au parlement ne vous permet pas de faire du n'importe quoi(…)" lit-on dans ce document.

Sur ce, la Dynamique Cach National averti le FCC que les Congolais ne sont pas dupes et naïfs, aucun congolais ne peut en aucun cas accepter que l'élection d'un Président de la République se fasse par ses représentants au parlement. Et en outre, elle demande au peuple RD-Congolais d'être désormais debout et très vigilant pour barrer la route au projet "machiavélique" à tout moment par les ennemis de la démocratie en activant l'article 64 de la constitution.

Jean Paul Tshimanga