RDC/Présidentielle 2023 : après la congolité, une autre proposition de loi s'annonce

Palais de la Nation. Ph. Okapi/John Bompengo.

La bataille semble très dure en République démocratique du Congo en ce qui concerne le verrouillage du poste de la présidence.

Après le rejet de la Loi sur la Congolité par le bureau de l'Assemblée nationale, le député Nsingi Pululu porteur de ladite proposition de Loi à la chambre basse ne lâche pas. Selon les sources concordantes, c'est ce vendredi 03 décembre, qu'il va déposer une proposition de Loi modifiant et complétant la Loi électorale.

Dans cette projet de Loi qui contient plusieurs innovations, l'élu de la Funa veut que le poste de la présidence soit ouvert qu'aux candidats Congolais nés de père et de mère et que ceux-ci aient au moins été député national ou sénateur, "tout ça, pour éviter des stagiaires au sommet de l’État", indiqué l'intérieur de la proposition de loi.

Nsingi Pululu dit s'appuyer sur l'art 11 de la Constitution congolais.

Jean-Paul Tshimanga

1 thought on “RDC/Présidentielle 2023 : après la congolité, une autre proposition de loi s'annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *