RDC/présidence de la Céni: le Cardinal Laurent Monsengo Pasinya parmi les candidats

Cardinal Laurent Monsengwo

Dans sa lettre du 22 mars, la Nouvelle Générarion pour l'Émergence du Congo (NOGEC), a transmis au Chef de l'État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi, la proposition des réformes de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans laquelle la structure de Constant Mutamba, propose à ce que la tête de la centrale électorale soit occupée par les prélats Catholiques.

"(…) j'ai l'insigne honneur de vous transmettre les propositions du Regroupement politique NOGEC sur la réforme de la commission électorale nationale indépendante (CENI), lesquelles pourront certainement contribuer à la crédibilisation du processus électoral de notre cher et beau pays", écrit Constant Mutamba Tungunga, président de ce regroupement.

Par la suite, NOGEC propose la dépolitisation totale de la CENI à travers l'attribution de la gestion aux confessions religieuses.

Pour NOGEC, "Son éminence le Cardinal Émérite Laurent Monsengo Pasinya et Mgr André Bokundowa sont les candidats idéals pour la présidence et la vice-présidence de la CENI", peut-on lire dans ce document parcouru par election-net.com.

La NOGEC appuie sa position par le fait que les personnalités citées ont une probité morale, une longue expérience Politique ainsi qu'une indépendance d'esprit irréprochable.

Le Bureau de la CENI est exclusivement composé des forces sociales dont 8 issus de confessions religieuses, 8 autres délégués sont issus des organisations de la société civile (2 pour la promotion de la femme, 2 pour l’éducation civique et électorale, 2 pour les mouvements citoyens, 1 pour le Conseil supérieur de la Magistrature et 1 pour l’ordre des avocats), ainsi qu’un Rapporteur. Ce dernier et son adjoint seront recrutés sur appel à candidature.

Par ailleurs, NOGEC réserve exclusivement la Présidence du Bureau, aux 8 membres des confessions religieuses, de manière rotative pour une durée de trois mois, propose NOGEC.

Jean-Paul Tshimanga