RDC : Près de 6000 civils tués à l'Est depuis 2013 ( Dénis Mukwege)

Le Prix Nobel de la paix, Denis Mukwege. Ph. Tiers

Dans une déclaration en marge des récents massacres en Ituri et au Nord- Kivu, le Dr Denis Mukwege n'a manqué à exprimer son indignation face à cette situation tragique qui perdure dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Ce, "malgré la présence de la Monusco et de la brigade d'intervention qui opèrent en appui aux Forces armées de la RDC".

Rappelant la situation dans laquelle vit la population de cette région, le prix Nobel de la paix est revenu sur le nombre des civils déjà tués à l'Est de la RDC depuis 2013.

Il se lève à près de 6000.

" Les populations de cette région vivent dans la peur et l'horreur. Leur quotidien est caractérisé par des atrocités qui défient l'indignation et heurtent profondément la conscience humaine : des massacres à grande échelle, des incendies de villages, des pillages (...). Le nombre de civils tués par ce groupe armé approche les 6000 morts depuis 2013", a fait savoir le Dr. Mukwege.

Pour lui cette situation est à la base du nombre élevé des déplacés qu' enregistre la RDC.

"La situation qui prévaut dans cette région touchée par les conflits armés depuis des décennies est la deuxième crise humanitaire la plus grave au monde quand elle prend en compte 5,2 millions des déplacés que connaît la RDC", lit-on dans ledit document consulté en ce jour.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *