RDC/Pollution des rivières au Kasaï : après Eve Bazaiba, une autre délégation se rend à Tshikapa

Vue de la pollution de la rivière Kasaï. Ph de tiers

Après la vice-premier Ministre en charge de l’Environnement, Eve Bazaiba, qui a conduit une forte délégation gouvernementale à Tshikapa pour évaluer les dégâts causés par la pollution des rivières Kasai et Tshikapa, une autre délégation a été dépêchée sur place.

Cette dernière est composée des ministres François Rubota du développement rural, Modeste Mutinga des affaires humanitaires et solidarité nationale ainsi que d’Adrien Bokele de pêche et élevage qui sont arrivés le mardi 31 août 2021 à Tshikapa, chef-lieu du Kasaï.

« Nous sommes la suite de la Vice-premier ministre et ministre de l'environnement et développement durable. Nous sommes venus voir ce qui s'est réellement passé ici, analyser à tête reposée et trouver quelques solutions pour les populations riveraines », a dit François Rubota, ministre du développement rural, à l’arrivée de la délégation à Tshikapa.

Notez par ailleurs que les trois ministres sont porteurs d'une cargaison des médicaments et d'autres intrants de première nécessité. Ce, pour permettre les habitants riverains de ces rivières de se prendre en charge en attendant l’aboutissement des enquêtes.

Les rivières Kasaï et Tshikapa ont été polluées par une usine angolaise qui a déversé dans ses eaux les déchets toxiques de sa mine de diamants. Ce qui a causé la mort de plusieurs animaux aquatiques mais aussi les maladies diarrhéiques en RDC. Un danger environnemental qui pourrait atteindre le fleuve Congo si rien n’est fait en amont.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *