RDC : plus de 7.000 civils déjà tués au Nord-Kivu et en Ituri

Corps d'un civil tué par les ADF/Photo de tiers

Les violences armées dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ont coûté la vie à des milliers des civils. Les uns tués par arme blanche, les autres par arme à feu.

C'est ce qu'a révélé le député national Tembos Yotama, élu dans la circonscription de Butembo au Nord-Kivu. C'est lors de son intervention à l'assemblée nationale jeudi dernier à Kinshasa qu'il a soutenu que 7500 vies ont été fauchées. Les victimes sont principalement de la région de Beni et celle d'Irumu touchées par les violences entre 2008 et 2021.

En attribuant ces violences aux rebelles ADF, le député national Tembos Yotama affirme en outre que les 9 derniers mois, plus de 1500 civils ont lâchement été abattus. Cela aux côtés des kidnappés et des disparus.

L'élu de Butembo souhaite enfin l'implication des tous acteurs afin de stopper les massacres des civils et permettre aux civils de vaquer librement à leurs occupations.

En rappel, ce vendredi 15 octobre 2021, la ville de Beni commémore le 7 ème triste anniversaire du début des massacres. Un certain 15 octobre 2014, des dizaines de civils avaient péri au quartier Ngadi.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *