RDC: Plus de 2 millions d’enfants ont rejoint l’école pour plus d’1 milliard Usd d’investissement, (Félix Tshisekedi)

Le président congolais Félix Tshisekedi lors d'une cérémonie sur la réhabilitation d'une école dans le cadre de la gratuité de l’enseignement. Ph. Tiers

Ecouter cette information

Dans son allocution à l’occasion du 60 ème anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est revenu sur son projet phare liée à la gratuité de l’enseignement Primaire dans son pays.

Je m’étais également engagé à rendre l’enseignement de base obligatoire et gratuit pour tous. A ce jour, fréquenter l’école est devenu une réalité pour nos enfants, quelle que soit leur condition sociale“, fait-il remarquer dans son adresse à la nation diffusée par la télévision publique, RTNC lundi, 29 juin 2020.

Jusqu’à la rentrée scolaire de 2019, notre pays était l’un des derniers au monde où l’école primaire était encore payante. Les parents finançaient les 2/3 des coûts de scolarité et 4 millions d’enfants n’étaient pas scolarisés en 2018, parce que les parents devaient choisir entre les nourrir ou les faire étudier. Depuis que nous avons lancé cette grande réforme pour la gratuité, 2,5 millions d’enfants supplémentaires ont pu retrouver le chemin de l’école. Cependant, cet engouement salutaire met en exergue deux autres défis importants que nous devons relever ; celui des infrastructures d’accueil et celui de la qualité de l’enseignement. Quelles qu’en soient les difficultés, nous sommes sur la bonne voie et nous restons déterminés“, rassure le chef de l’État.

A lire aussi:  RDC : Un mouvement citoyen exige la libération de l'activiste Bayoko Lokondo

Nous pouvons nous réjouir de bénéficier du concours sans précédent de la solidarité internationale pour la prise en charge de cette réforme dont le coût est supérieur à 1 milliard de dollars par an. Mais il nous faudra davantage mobiliser nos ressources internes à travers l’impôt, pour soutenir à long terme l’éducation de nos enfants. Il s’agit d’une responsabilité collective et prioritaire, qui doit interpeller chaque citoyen“, mobilise Félix Tshisekedi dans ce discours largement suivi.

A lire aussi:  RDC: « KIN-EMPLOI», un projet en faveur des jeunes désœuvrés de Kinshasa

Jose-Junior Owawa



MENU
DEMO