RDC : Plus de 132 groupes armés à l'est du pays, déplore le député JP Ngahangondi

Honorable Jean-Paul Paluku Ngahangondi, elu de Beni territoire. ElectionNet. ©Prince Bagheni

Le député provincial Jean-Paul Ngahangondi a de nouveau déploré l'insécurité qui sévit à l'Est de la République Démocratique du Congo, en général, et particulièrement dans la région de Beni.

Dans un message posté sur son compte Twitter, l'élu du territoire de Beni regrette que l'Est du pays compte plus de 132 groupes armés, une preuve, selon lui qu'un non Etat s'est installé en RDC.

"Plus de 132 groupes armés à l'est de la RDC est une preuve que nous sommes dans un non État. Les rebelles ougandais de L'ADF massacrent des civils chaque jour, comme si l'armée et la monusco sont en vacances", deplore-t-il.

La situation sécuritaire reste volatile dans plusieurs provinces à l'Est du pays. Des groupes armés insecurisent des agglomérations en tuant des populations civiles et prendre en otage d'autres.

Dans la région de Beni au Nord-Kivu, par exemple, au moins 1100 civils ont été tués à l'espace d'une année selon le Centre d'Etudes pour la Promotion de la paix, la Démocratie et les droits de l'homme (CEPADHO), une ONG-DH.

En Ituri, la situation ne semble pas s'améliorer en dépit du processus d'appel à la reddition lancé par le chef de l'état, Félix Tshisekedi.

Dieubon Mughenze