RDC : Plus de 130 groupes armés actifs dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri (HRW)

Des Forces Armées de la RDC. Ph. d'illustration, AFP/ Alain Wadimoyi

Selon le nouveau rapport de l’organisation Human Rights Watch consulté par Election-net.com ce jeudi 14 janvier 2021, plus de 130 groupes armés étaient actifs dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri, dans l’est du pays, attaquant des civils, de février 2019 à juin 2020.

Parmi ces groupes figuraient la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO), une association de milices majoritairement issues de la communauté Lendu ; les Forces démocratiques alliées (Allied Democratic Forces, ADF) majoritairement ougandaises ; le groupe armé Nduma Defense of Congo-Renové (NDC-R) ; les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), composées en grande partie de Rwandais, et des groupes alliés congolais Nyatura ; les groupes Maï Maï Mazembe et Yakutumba ; et plusieurs groupes armés burundais.

Il a été rapporté dans ce rapport que, bon nombre de leurs commandants ont été impliqués dans des crimes de guerre, notamment des massacres ethniques, des viols, le recrutement forcé d’enfants et des pillages.

Prince Bagheni, à Goma