RDC/Patrouille financière de l’IGF: les inspecteurs généraux des finances outillés sur la composition du procès verbal

l'IGF Jules Alingete (au milieu) et les séminaristes. Ph presse IGF

Pendant deux jours, les inspecteurs généraux des finances ont pris part à un séminaire de renforcement des capacités sur les notions d’élaboration des procès verbaux dans le cadre de leur travail des traques des fossoyeurs des finances publiques. En leurs qualités des Officiers de Police Judiciaire, il était question que ces flics des finances publiques soient outillés de certaines notions des droits afin de mieux élaborer le procès verbal d’audition, de saisie ,de confrontation et autres en tant qu’ Opj à compétences restreintes ou spéciales.

C’est le Ministère public qui a donné toutes ces leçons magistrales dans le seul but de renforcer les capacités des inspecteurs généraux des finances qui abattent un travail de titan, sachant que tout travail de l’OPJ doit toujours être écrit, une fois constatée, recueillie et saisie.

À en croire l’inspecteur général des finances, chef de service adjoint, la nécessité d’enraciner la bonne gouvernance passe par l’administration de la justice. Et ce séminaire a renforcé la capacité des inspecteurs généraux des finances pour améliorer la qualité de différents procès verbaux que les inspecteurs des finances auront à produire dans le cadre de leur mission.

Ces assises qui étaient animées par l’avocat général Malembe Joseph Et le bâtonnier Coco Kayudi, avaient donc pour objectif de permettre aux inspecteurs de maîtriser les différentes mentions qui peuvent contenir dans un procès-verbal.

Les inspecteurs généraux des finances qui ont aussi prêté serment comme OPJ depuis plusieurs années estiment qu’il était très important d’ajouter un plus à ce qu’ils connaissaient déjà pour faire mieux sur le terrain.

Ce séminaire intervient au moment où l’Igf a lancé une cinquantaine des missions de contrôle dans les entreprises et services publics ainsi que dans certaines provinces du pays. Raison pour laquelle le chef de service Jules Alingete, initiateur de ce cadre scientifique, a martelé sur l’importance de ces assises, lors de son ouverture. Pour lui, ce rendez-vous va permettre aux inspecteurs d’améliorer leur exercice pendant cette période où la population attend beaucoup d’eux ainsi que le chef de l’État, dans sa politique de la bonne gouvernance.

Il sied de rappeler que l’Igf qui est revêtue aujourd’hui de son pouvoir reconnu par la loi, celui d’audit supérieur du gouvernement en matière des finances publiques, a tout intérêt de mieux faire son travail pour éviter des irrégularités. Débuté mercredi 14 avril, ce séminaire s’est clôturé le jeudi 15 avril.

Election-net.com/cellcom IGF