RDC/Parlement: “Willy Bakonga doit oublier le sénat, sa place est à l’Assemblée nationale”, André Kimbuta

Andre Kimbuta, ancien gouverneur de Kinshasa

“Quand vous Avez deux mandats électifs, et que vous choisissez un, l’autre tombe automatiquement. Quand vous vous êtes nommé ministre, vous suspendez le mandat que vous avez opté”, ainsi a réagi le sénateur André Kimbuta à la correspondance de l’ancien ministre de l’EPST, Willy Bakonga qui a demandé sa réintégration au sénat.

Selon l’ancien gouverneur de Kinshasa, qui a pris son cas pour jurisprudence, Willy Bakonga, avant d’être nommé au gouvernement Ilunkamba, avait deux mandats électifs : député national et sénateur. Ce dernier avait renoncé à son mandat de Sénateur et avait opté pour la chambre basse du parlement, explique le sénateur André Kimbuta, se basant sur un document circulant sur les réseaux sociaux dont Jeanine Mabunda, présidente de l’assemblée nationale d’alors, avait signé.

Pour l’ancien patron de Kinshasa, le frère de Willy Bakonga, le sénateur Ilanga Reagan Bakonga, qui siège actuellement, ne devra pas renoncé ou encore quitté ce poste.

Le président de la chambre haute du parlement, le sénateur Bahati Lukwebo, a demandé au sénateur André Kimbuta, de présenter prochainement, à huis-clos, le règlement qui stipule ce qu’il a avancé comme argument.

“Pour le moment, nous avons pris acte de la correspondance de l’ancien ministre de l’EPST, Willy Bakonga”, a conclu Bahati Lukwebo.

Liévin LUZOLO