RDC : nouvelle défection au FCC de Joseph Kabila

Joseph KABILA, ancien Président de la RDC. Ph de tiers.

Il s'agit d'Yves Ilunga, ancien secrétaire général de l’ANADEC qui a, au cours d'un point de presse à Kinshasa ce 15 décembre, annoncé son départ du front commun pour le Congo FCC, plateforme politique de Joseph Kabila, ancien président de la République démocratique du Congo (RDC).

D'après lui, les raisons sont d'ordre philosophique et politique.

« Pour des raisons sérieuses d’ordre moral, philosophique et politique, j’ai décidé aujourd’hui de mettre fin à ma qualité de membre du FCC », a-t-il déclaré devant la presse de la capitale.

Président du parti politique « Rassemblement pour la Souveraineté et la Démocratie » (RSD), Yves Ilunga réaffirme son engagement à défendre la patrie.

« J’ai des choses à penser, j’ai des choses à dire, j’ai des choses à faire pour notre patrie. Mon engagement politique pour ce qui est beau, vrai et juste pour notre chère patrie et le peuple congolais demeure intact et inébranlable », dit-il.

Il sied de souligner que la famille politique de Joseph Kabila traverse une crise sans précédent. On enregistre au sein du FCC plusieurs exclusions. La dernière en date est celle de Didi Manara, cadre au sein du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie).

Joël Mesa Nzuzi

2 thoughts on “RDC : nouvelle défection au FCC de Joseph Kabila

  1. C'est la démocratie, le départ d'un membre est libre mais là où il va ,il doit chercher à garder la dignité de son ancienne composante ou plate forme . Si on fait de vagabondage politique à la quête des postes ce qu'ils partent pas pour l'intérêt du peuple plutôt pour leurs ventres , Ils le feront aussi là où ils vont
    Merci

  2. Tout départ doit avoir un objectif, chacun est libre de son deplacement politique dans la democration en respectant les lois et les principes diverses.
    Mais surtout que cala soit pour la bonne marche de notre beau pays la RDC.
    Evitons la politique de ventre ou des interet personnel, les congolais doivent etre les premiers exemple à motiver le developpement du pays. Fin de citation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *