RDC : "nous détenons le secret de la résistance", se vante Jean-Marc Kabund

Jean-Marc Kabund devant les militants de l'UDPS dimanche 20 septembre 2020 lors de l'anniversaire de victimes de répressions de 2016 ©Théo Liko/ENET

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a commémoré en date du vendredi 12 novembre 2021 la troisième année de « la journée de la base », date où le President de la République Félix Tshisekedi retirait sa signature à la candidature commune de l’opposition de Martin Fayulu pour plus tard remporter les scrutins de 2018 et devenir le 5ème Chef de l’Etat de la RDC.

Devant plusieurs cadres du parti au pouvoir et alliés, membres du Gouvernement, élus et autres personnalités de marque, Jean-Marc Kabund a évoqué l’importance de cette journée dédiée à la base.

« Ce n’est pas du hasard si nous avons dédié cette journée pour vous. C’est ce jour qui a tracé la ligne droite vers l’acquisition du pouvoir. Si nous ne l’avons pas fait (exiger à Félix Tshisekedi de retirer sa signature à Genève), on ne serait pas au pouvoir », a-t-il indiqué.

Il est allé un peu plus loin pour dire que « c’est ce jour-là que Félix Tshisekedi a eu le pouvoir. Parce qu’au cas contraire, nous serions dans la rue », a-t-il poursuivi.

À cette occasion, Jean-Marc Kabund a appelé « la base » à « prendre conscience pour avoir emmené le parti au sommet de l’Etat » dit-il, avant soulever l’exploit réalisé par l’UDPS après la perte de son leader Maximo Etienne Tshisekedi. « Aucun parti en Afrique où le leader décédé a survécu. Non seulement nous avons survécu, nous avons aussi relevé le défi de nos pères fondateurs, celui de prendre le pouvoir », a-t-il renchéri.

Rappelant le parcours macabre de l’UDPS depuis sa création en 1982, dont nombreux ont perdu leurs vies dans 37 ans de lutte dans l’opposition, JM Kabund a jeté les fleurs aux militants qui ont bravé la peur pour s’opposer à l’ancien régime de Kabila.

« Vous êtes ceux qui font notre force. Nous avons changé le cours de l’histoire dans ce pays » souligne-t-il, lançant un message fort à leurs détracteurs. « Ceux qui tentent de nous apprendre la lutte, atteinte hier derrière nous. Un élève ne peut jamais dépasser son maître. C’est nous qui détenons le secret de la résistance (…) pas plus fort que l’UDPS dans ce pays. Ils vont échouer s’ils cherchent à nous affronter et vont nous croiser sur leur chemin parce qu’il n’y a rien. C’est l’homme qui a peur. Celui qui nous fera peur n’est pas encore né (…) soyez vigilants parce que nos détracteurs ne dorment pas. Ils font des réunions pour nous faire tomber. Ne soyez pas distraits. Chacun de nous a la responsabilité de protéger notre pouvoir. Ils cherchent à vous démobiliser en disant que vous êtes restés sous les arbres, sachez que c’est vous qui protégez notre pouvoir », a-t-il conclu à ce sujet.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *