RDC/ "Nini to Sali te et lettre à Ya Tshitshi'' : Allemagne et Suède brisent le silence

Au moins six chansons ont été censurées par la commission pour violation de la procédure.

Cette décision jugée "impopulaire" a suscité plusieurs réaction au chef de la population, des autorités politiques de la République démocratique du Congo voire des ambassadeurs accrédités dans le pays.

C'est le cas de l'ambassade de l'Allemagne et de la Suède qui ont clairement exprimé leurs indignations, car cette décision entrave la liberté d'expression et la création artistique.

"Nini tozosala misusu te?
Censurer et entraver la liberté d’expression et la création artistique.

"Allemagne -RDC s’associe à l’indignation suscitée par les mesures prises par la Commission de censure à l’égard de plusieurs artistes congolais", lit-on dans un poste sur le compte Twitter de cette ambassade.

Le même message d'indignation a été publié aussi par l'ambassade de Suède.

Toutefois, il faut signaler que cette mesure sera levée pour bientôt.

"Dès les premières heures de ce mercredi, ces mesures interdisant la diffusion des chansons Nini tosali te… et Lettre à Ya Tshitshi seront levées", a annoncé à TOP CONGO FM, l'inspecteur de la Commission nationale de censure des chansons et spectacles, Didi Kelokelo.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *