RDC : "MPR= servir le FCC et l'union sacrée", pamphlet de Magloire Paluku

Magloire Paluku, journaliste congolais vivant à l'Est du Pays. Photo tirée sur sa page facebook

En RDC ; rien ne se crée, rien ne se perd dans la politique. Depuis plus de cinq décennies, les Lumumbistes devenus Mobutistes dominent la scène. Ils sont des dinosaures qui ressuscitent à chaque épisode de l'histoire du pays !

L'un des plus honnêtes Mobutistes est le président de l’Assemblée nationale. L’honorable MBOSO a récemment déclaré qu'il assumait son passé et que Mobutu l'a adopté. Il a servi Joseph Kabila avant de faire une transhumance circonstanciée dans l'Union Sacrée.

Le « MPR égal Servir » se vit dans une forme romanesque, transportant avec lui une longue histoire d'un travestissement ostentatoire.
Le président Mobutu était lui-même un ami de Lumumba, avant d’être Lumumbiste puis ennemi des Lumumbistes. C'est avec lui que, depuis Septembre 1960 était née une classe de transfuges sous l'influence Belge.

En 1967, quand naissait le Mobutisme , les amis de Lumumba, les traîtres, les vendus à la solde de la Belgique et des USA sont subitement devenus les ennemis patentés du même Lumumba.

Après avoir servis le MPR,en 1980, treize parlementaires ont créé l'UDPS. Avec eux était née une autre classe d’amis-ennemis qui se sont vite divisés. A la Conférence Nationale Souveraine, entre 1990 et 1997 , les anciens amis de Mobutu et les Mobutistes ont fait éclore une autre classe d'opposants opposés entre eux. Toujours au service du MPR ou en parallèle, ils ont créé l'Union Sacrée de l'Opposition, puis l’Union Sacrée de l'Opposition Radicale et alliés.

Vingt-quatre ans après, l'Union Sacrée est ressuscitée avec mention pour la Nation. Mais avant cela, le Front Commun des années 60 lors de la table ronde de Bruxelles, était aussi ravivé sous le label FCC.

C’est en grande partie le MPR qui est resté constant dans ses métastases et métamorphoses avec les mêmes acteurs, les fils et proches des anciens Mobutistes.

Les Kabilistes différenciés au nom du père et du fils, sont toujours guidés par des Mobutistes-Lumumbistes et anciens politiciens de la Conférence Nationale Souveraine.

L'Union Sacrée est la fusion des anciens Mobutistes avec des anciens Kabilistes-fils dont certains portent des stigmates d'une politique de traîtrise.

Ainsi donc, rien ne se crée et rien ne se perd dans la politique de notre pays. Ceux qui sauront inventer du neuf sans les anciens vases, seront les vrais républicains ou des vrais nationalistes dont la RDC a besoin pour changer cette indéboulonnable mentalité de recommencer avec les mêmes .

MAGLOIRE PALUKU

Il sied de rappeler que qu'après plus d'une année au pouvoir, le président Félix Tshisekedi a décidé de rompre avec le Front Commun pour le Congo (FCC), une plate politique appartenant à l'ancien président Joseph Kabila. Depuis lors, la scène politique reste dominée par la question de la formation du nouveau gouvernement dit de l'union sacrée pour la Nation qui connaîtra, d'or et déjà, la présence remarquée de certains caciques du FCC ayant tourné le dos à Joseph Kabila.

Dieubon Mughenze