RDC/Mort Juge Yanyi: Le rapport de l'autopsie dévoilé ce samedi

Le rapport de l'autopsie appliquée sur le corps du juge Raphaël Yanyi est attendu ce samedi, 30 mai 2020 à Kinshasa.

D'après une source contactée par la radio Okapi, le travail de l'autopsie a pris fin ce vendredi, 29 mai dans la soirée après un travail des fourmis réalisé par des médecins légistes réquisitionnés pour ce faire.

Tous les hauts magistrats étaient en réunion avec leur hiérarchie au soir de cette autopsie. Selon les sources judiciaires, tout sera révélé après lecture du rapport fait à la suite de la réquisition du procureur. Le Syndicat autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC) avait exigé une autopsie du corps de Raphaël Yanyi et une sécurité appropriée pour tous les magistrats, rappelle la même source.

Décédé le mercredi, 27 mai à Kinshasa au centre hospitalier Nganda de Kinshasa, le juge président du tribunal de Grande instance de la Gombe était le responsable des enquêtes sur le procès lié aux soupçons de détournements de fonds alloués aux travaux exécutés dans le cadre du programme d'urgence des cent premiers jours du Chef de l'État congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui implique actuellement plusieurs personnalités du pays dont Vital Kamerhe, le Directeur de Cabinet du Président congolais congédié.

La mort de ce juge devenu l'un des plus célèbres du pays est diversement commentée au sein de la société congolaise. Pour certains, la disparition inopinée de Raphaël Yanyi Ovungu est liée à ses investigations sur ce dossier.

La communauté sankuroise dont il est originaire avait exigé la lumière sur cette affaire car depuis quelques temps, une vidéo devenue virale circule sur les réseaux sociaux montrant les mains d'un homme en train de remettre un masque de protection contre la COVID19 au juge sans que son identité soit clairement dévoilée.

Pour Edmond Isofa, le président du SYNAMAC, cité par la radio Okapi, cette autopsie permettra de donner les causes réelles de son décès.
Sa famille avait aussi fait la même demande.
Le Parquet de Grande Instance de Kinshasa Gombe avait demandé le même 27 mai en "urgence" au médecin légiste de l'hôpital général de référence de Kinshasa de procéder à l'autopsie du corps du juge Raphaël Yanyi.
« Examiner le corps du feu Raphaël Yanyi Ovungu conservé actuellement à la morgue de l’hôpital général militaire du camp Kokolo et nous déterminer les causes de son décès », avait écrit l'officier du ministère public Émile Ndjale.

José-Junior Owawa