RDC/ Mort d'un détenu à la DGRG : Patrick Muyaya annonce un procès en flagrance contre les auteurs présumés des tortures sur la victime

Patrick Muyaya, ministre de la communication et des médias. Ph de tiers

C'est à travers un message posté sur son compte Twitter ce dimanche, 19 décembre 2021 que le commissariat général de la Police Nationale Congolaise a annoncé "le décès tragique du défunt Olivier Punga Tshibanda". Ce décès lié aux actes de torture selon le constat de la PNC est dénoncé jusqu'à l'intérieur du système.

"La PNC condamne le recours aux actes de tortures", poursuit la structure avant de prévenir qu'il s'agit "des actes isolés m'engageant pas tout le corps".

Pour mettre fin à ces actes, la police a annoncé l'arrestation des "auteurs présumés, appréhendés et déférés devant l'OMP".

Pour tenter de rassurer l'opinion "la PNC accomplit ses missions dans le respect des droits humains" avant de présenter ses condoléances à la famille de l'illustre disparu.

Dans un autre Twitter, l'inspection générale de la Police Nationale congolaise a fait savoir que cette mort est intervenue dans les locaux de la DGRG, dans la nuit du vendredi au samedi dernier" évoquant aussi la thèse d'un "traitement" que l'intéressé aurait subit de la part des éléments de la Police".

Par ce faire, l'inspection générale de la PNC s'est dite "très choquée et annonce qu'une commission des inspecteurs est déjà à pied d'œuvre pour établir les responsabilités".

Pour sa part, le porte-parole du Gouvernement Congolais, Patrick Muyaya a indiqué, via son compte Twitter que "tous les auteurs présumés seront jugés en flagrance pour que cela serve d'exemple".

"Les règles d'engagement recommandent le respect strict des droits humains. Y a rien de plus troublant que perdre un jeune de 32 ans. Toute la solidarité à sa famille. Justice doit être faite", a-t-il promis.

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *