RDC-Meurtre des experts de l'ONU : l'essentiel des échanges entre Mike Hammer et Richard Roy

Mike Hammer, ambassadeur des États-Unis ce samedi 14 novembre à Kisangani. Ph. ENET, Pompon B.

12 mars 2017- 12 mars 2021, cela faisait quatre ans et quelques mois que deux experts de l’ONU ont été tués au Kasaï-Central.

En effet, le 12 mars 2017, Zaida Catalan et Michael Sharp, membres du groupe d’experts des Nations unies qui enquêtaient sur les violences qui déchirent alors la région du Kasaï, sont tués près de Bunkonde, village situé à 75 kilomètres de Kananga. Leurs corps sont découverts deux semaines plus tard.

À Kinshasa, l'ambassadeur des USA, Mike Hammer a échangé avec ses collègues suédois qui enquêtent sur ce dossier.

"Avec mes collègues Suédois, j’ai apprécié de rencontrer Richard Roy des Nations Unies Mechanism qui travaille sur le cas Sharp/Catalan. Nous sommes déterminés à ce que les responsables de leurs meurtres et les Congolais disparus soient traduits en justice. Pas d'impunité", lit-on sur le compte Twitter de l'ambassadeur des USA.

Plus de 30 personnes sont poursuivies devant la justice dans ledit dossier dont l'agent de police Honoré Mutombo qui est accusé d’association des malfaiteurs. Il est soupçonné d’avoir fait partie du même groupe que Vincent Manga et les autres personnes poursuivies pour le meurtre des experts de l’ONU.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *