RDC/Menace contre Mukwege : les éléments de la Monusco redéployés à Panzi

Photo illustrative des quelques casques bleus de la Monusco. Pour un tiers

Depuis que le prix Nobel de la paix 2018, Denis Mukwege, fait l'objet de certaines menaces, suite à ses dénonciations en rapport avec les tueries perpétrées à l'Est du Congo, les soutiens s'intensifient à son endroit.

Au pays comme à l'Etranger, des personnalités et même des organisations plaident pour la sécurité du gynécologue congolais, le docteur Denis Mukwege.

Et c'est dans cette logique que les éléments de la Mission de l'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation de la RDC (MONUSCO) ont été déployés à Panzi, dans la province du Sud-Kivu pour assurer la sécurité des malades, ainsi que du personnel de cette structure sanitaire, ayant comme spécialité, la prise en charge des femmes victimes de violences sexuelles.

''Nous saluons le redéploiement des éléments de la Monusco à Panzi depuis ce matin pour assurer la sécurité des malades ainsi que notre personnel. Merci aux Nations Unies d'assurer notre protection'', a écrit le Docteur Denis Mukwege sur sa page Twitter.

Rappelons que, le prix Nobel de la paix 2018, a toujours plaidé pour qu'il y ait un tribunal international seulement pour les questions liées aux tueries à l'Est de la République Démocratique du Congo.

Le but poursuivi est de voir les coupables qui ont endeuillé plus d'une famille, répondent de leurs actes, car estime t-il, ''sans la justice, il n'y a pas de paix''

Prince Bagheni, à Goma