RDC: Matata Ponyo dans le viseur de la justice

Augustin Matata Ponyo

Le sénateur Matata Ponyo, sous forte pression judiciaire depuis quelques jours, est visé par une nouvelle enquête du parquet, qui soupçonne cette fois l'ex-Premier ministre congolais, d'être l’auteur intellectuel de la débâcle du parc de Bukanga Lonzo, et cela, à travers la conception, la planification et les engagements pour paiement de fonds décaissés au profit des entreprises sud-africains, rapportent plusieurs médias locaux.

L’Inspection Générale des Finances (IGF), qui a relevé plusieurs griefs à charge de Matata Ponyo, enquête depuis plusieurs mois sur les paiements de plus de 83% des fonds décaissés directement au profit des comptes du partenaire sud-africain et de ses filiales logées en Afrique du Sud, ainsi qu’au profit de la société MIC Industries.

Plusieurs autres noms sont cités

L’on y retrouve par exemple l’actuelle députée nationale Louise Munga, ministre du Portefeuille à l’époque des faits ; l’actuelle Sénatrice Ida Kamonji, directrice générale de Parc Agri à l’époque des faits ; Matondo Mbungu, directeur général du Bureau Central de Coordination (BCECO); et biens d’autres noms qui seront dévoilés prochainement, écrit le quotidien pour sa part.

205 millions de dollars perdu par l’Etat congolais en investissant sur ce projet

Selon une source judiciaire, citée par Politico.cd, une demande de sa levée d’immunité du sénateur Matata, a été adressée au Sénat. « Deux demandes de levée d’immunités ont été envoyées au Sénat. Elles concernent le sénateur Augustin MatataPonyo et la sénatrice Ida Kamonji, dans l’affaire Bukanga Lonzo ».

Au terme du travail abattu par l’IGF dans l’enquête sur le projet Bukanga-Lonzo, plusieurs griefs ont été retenus comme étant à la base de l’échec cuisant de ce parc notamment, le marché de gré à gré entretenu avec un partenaire non expérimenté et n’évoluant pas dans le secteur agricole dans son pays d’origine, des surfacturations pour l’acquisition des équipements et engrais agricoles, ainsi que la présumée surfacturation des travaux de soutirage d’électricité sur la ligne Inga à 40 millions de dollars.

Comme résultats de l'enquête préliminaire, l'IGF renseignait en 2020 que sur les 285 millions de dollars américains déboursés par le Trésor public, seuls 80 millions de dollars auraient réellement été affectés aux travaux de Parc Agro-industriel de Bukanga Lonzo. Et, 205 millions de dollars seraient, en fait, le montant perdu par l’Etat congolais en investissant sur ce projet, avait-il expliqué lors d'une conférence de presse.

Contacté, l’entourage de Matata Ponyo se déclare "serein" et assure que le projet Bukanga Lonzo avait suivi le strict respect des règles légales.