RDC/Massacres au Kasaï: Les associations des victimes sollicitent de l'ONU la justice internationale

Les membres des associations des victimes des massacres du Kasaï et les militant de la Lucha lors de la marche de réclamation de la justice internationale à Kananga. Photo Enet/ Van Frédéric Tshilanda

Plus de trois ans après les atrocités qui ont secoué la région du Kasaï entre 2016 et 2018, des associations des victimes ont vivement réclamé justice ce jeudi 20 Août 2020 à Kananga ( Kasaï central )

Dans un mémorandum adressé au secrétaire général de l'ONU déposé au bureau de la Monusco/Kananga à la suite d'une marche pacifique initiée par le mouvement citoyen lutte pour le changement, ces associations sollicitent l'implication d'Antonio Guterres afin que la justice internationale soit saisie pour des massacres restés jusque-là impunis.

" Nous venons entant que filles et fils , soeurs et frères des victimes de ces événements malheureux vous dire que le silence de la communauté internationale nous inquiète et enflamme nos cœurs. Il est inadmissible qu'après avoir perdu sauvagement des milliers de nos mamans et de nos biens, de voir la communauté internationale , censée œuvrer pour une justice égalitaire , garder un silence complice durant trois ans environ sans interpeller les autorités de notre pays , membre effectif de l'ONU sur la nécessité de l'établissement des responsabilités et de la sanction des responsables pour une justice juste pouvant réparer les cœurs de toutes ces mamans qui gémissent ", lit-on dans ce document qui salue déjà la volonté de Guterres à rendre justice aux familles de deux experts onusiens, ayant également péri au cours de ces atrocités dans la région.

Pour rappel, l'espace Kasaï est sorti il y a peu des affres de l'insécurité née des affrontements entre milices Kamuina Nsapu et les forces de l'ordre ; Affrontements ayant fait beaucoup de victimes selon plusieurs rapports.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga