RDC :”marche arrière” de la présidence, le communiqué recadrant les évêques catholiques est une intention personnelle de la direction de la presse présidentielle

un électeur vérifiant son nom sur les listes électorales au près d'un assesseur dans un bureau de vote lors des élections du 30 Décembre 2018 à Goma / Photo Patrick Felix Abely

Le porte-parole du président de la République démocratique du Congo (RDC), Mwema Yamba Y’amba estime que le communiqué signé par l’équipe de communication de la présidence, n’engage pas le président Félix Tshisekedi.

Pour lui, ce communiqué qui s’attaque farouchement aux prélats catholiques pour avoir exigé l’organisation des élections en 2023, était une intention “personnelle” de la direction de la presse présidentielle.

Le communiqué de la Direction de la presse présidentielle est une intention personnelle. La Présidence de la République n’a pas publié un communiqué contre CENCO. C’est une précipitation qui n’a pas respecté toutes les procédures pour être mise en ligne“, a déclaré ce mercredi 03 Mars Yamba Y’amba Mwema, cité par Top Congo.

À l’en croire, Félix Tshisekedi n’a pas l’intention de glisser.

Le Chef de l’État n’a jamais nié la nécessité d’organiser les élections en 2023 et n’a aucune intention de dépasser ce délai constitutionnel. Il ne faut pas lui prêter des intentions farfelues” dit-il en conclusion.Une polémiqueentre la Conférence épiscopale Nationale du Congo (Cenco) et la présidence de la République s’est installée depuis la dernière sortie médiatique de la CENCO sur le respect du cycle électoral.

Joël Mesa Nzuzi