RDC : l'union sacrée au bord de l'explosion ?

Infographie Election-net

Dieudonné Bolengetenge, secrétaire général du parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi a, lors d'une sortie médiatique ce samedi 16 octobre, estimé que les raisons pour lesquelles son parti politiques à adhérer à la vision du président Félix Tshisekedi semblent être détournées.

D'après lui, la direction que prend l'Union sacrée de la nation présentement, est loin de mettre les intérêts de la population au centre de la politique. La question sur la désignation des membres de la commission électorale nationale indépendante (CENI) est loin de rencontrer les attentes de la population, a-t-il affirmé.

"Lorsque nous avons apporté notre concours à l’Union sacrée, nous l’avions fait de bonne foi. Nous avions même proposé un projet de cahier des charges de ce que nous aurions à réaliser ensemble, nos partenaires ne l’ont pas entendu de cette oreille. Et Le rapport ici est un rapport fabriqué de toutes pièces par une magouille dans des officines obscures orchestrée par ceux qui attendent caporaliser la Ceni", a fait savoir Dieudonné Bolengetenge, secrétaire du parti de Moïse Katumbi.

"C’est maintenant que nous nous rendons compte qu’ils avaient des agendas cachés. Ils commencent à prendre des initiatives qui n’ont rien à voir avec l’intérêt de la population. Ils sont en train de pousser le pays dans la mauvaise direction", poursuit-il.

Les groupes parlementaires pro- Katumbi avaient boycotté la plénière du vendredi 15 octobre, censée d'auditionner le rapport de la commission paritaire chargée d'examiner les dossiers des membres devant constituer le bureau de la CENI.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *