RDC: l'ONIP s'engage à boucler l'identification de la population au 31 décembre 2022

Richard Ilunga, Directeur Général de l'Office National de l'Identification de la Population de la RDC dans une séance de travail avec la délégation de l'agence de lutte contre la corruption/ photo tiers

L'Office National de l'Identification de la Population se fixe jusqu'au 31 décembre 2022 pour boucler le recensement général. Le Directeur Général de l'ONIP, Richard Ilunga Ntumba a fait cette annonce le jeudi 13 août 2020 à l'occasion de la visite du Coordonnateur de l'Agence Nationale de prévention et de lutte contre la corruption qui souhaitait s'imprégner des missions existentielles de l'ONIP.

"Nous attendons le soutient du gouvernement congolais pour démarrer le recensement général de la population et l'achever au plus tard le 31 décembre 2022", a déclaré le numéro un de l'ONIP.

Et à Richard Ilunga de marteler, "nous comptons sur l'appui de la nation toute entière pour parvenir à cette mission et particulièrement sur les médias congolais qui peuvent nous aider à faire entendre notre voix".

En effet, le Directeur Général Richard Ilunga Ntumba a expliqué à son hôte les cinq principales missions de l'ONIP à savoir :
l'identification systématique et effective de la population , la constitution et l'entretien de manière permanente du Fichier général de la population , la délivrance de la carte d'identité nationale et autres imprimés de valeurs produits à partir de la base de donnée de la population , la réalisation des études sur l'évolution de méthodologie de la constitution et d'entretien de manière permanente du fichier général de la population, l'émission d'avis sur la politique de l'État en matière de gestion du fichier Général de la population .

Des informations qui ont permis de fixer l'hôte du jour.

En fonction depuis près de deux mois , le nouveau comité de gestion de l' ONIP espère donner vie à cette structure hautement stratégique mise en place en 2014. Mais cela nécessite un financement adéquat des opérations qui couteraient entre 300 et 500 millions de dollars américains.

Si l'ONIP parvient à doter les congolais d'une carte d'identité nationale ,elle aura réalisé un pari jamais gagné depuis le départ du régime Mobutu.

Christian Elumba