RDC : l'IGF opposé à la proposition de la BGFIBANK de rembourser à l'État 43 millions USD par échelonnement

Jules Alingete Key de l'IGF. Ph presse IGF.

Les informations parvenues à election-net.com renseignent que BGFIBANK avait sorti du compte BCC sans autorisation de celle-ci, 43 millions USD, pour le loger dans un compte du nom d'Egal créé et actionné selon l'IGF par BGFIBANK.

Selon l'IGF, la société EGAL SARL a démontré que ce compte qui s'appelle Egal et qui a bénéficié de plusieurs millions USD, ne lui appartenait pas.

Après avoir reconnu son forfait, la BGFIBANK a proposé de rembourser à l'État congolais cette somme par échelonnement. Le ministre de la communication Patrick Muyaya l'avait d'ailleurs confirmé devant les chevaliers de la plume lundi 22 novembre 2021.

Cette proposition semble être mal venue pour l'inspection générale des finances qui "s'oppose" à cette idée. Toutefois, l' IGF met Egal hors cause et incrimine BGFIBANK.

Selon ces enquêtes, la société spécialisée dans le commerce agroalimentaire aurait bénéficié, en 2013, de quatre versements pour un total de 43 millions de dollars sur un compte logé à la BGFI.

L’IGF avait donc découvert que sur la période allant du 18 juillet 2013 au 6 novembre 2013, un montant total de 42.999.699,05 USD, a été transféré de la Rawbank vers la BGFI Bank, par la Banque Centrale du Congo, pour être logé dans le compte 70010285011-72 intitulé " Banque Centrale du Congo Équipements " ouvert dans les livres de la BGFI Bank.

Cet argent, renchérit l’IGF, a été par la suite viré du compte "Banque Centrale du Congo Équipements ", au crédit du compte séquestre n° 45191026110-13 USD ouvert au nom de la société EGAL SARL, virement exécuté en quatre tranches, par les agents Kusombi Hervé et Diop Abdel Kader.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *