RDC: "l’IGF ne peut remplacer l’action du pouvoir judiciaire", Félix Tshisekedi

Entrée du bureau de l'IGF à Kinshasa. Ph. Illustration

Le President de la République Félix Tshisekedi salue le travail mené par l’inspection général des finances et l’Agence de Prévention de Lutte Contre la Corruption (APLC).

Devant les députés et sénateurs remis en congres, Félix Tshisekedi précise cependant que « L’IGF ne peut remplacer l’action du pouvoir judiciaire », a-t-il indiqué.

Cependant en dépit de certains progrès qu’il salue, le Chef de l’Etat se dit ne pas rester « indifférent aux congolais qui réclament une bonne administration de celle de la justice. Notre justice devait rassurer tout le monde », a-t-il poursuivi.

Depuis son arrivée au pouvoir, l’APLC et l’IGF ont mis bouché double pour mettre à nue les acteurs des détournements des deniers publics à l’égard de plusieurs anciens ministres et gestionnaires des entreprises publiques dont certains subissent leur sentence à la prison centrale de Makala.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *