RDC : “lier l’identification des populations à la tenue des élections est très dangereux”, Corneille Nangaa

Vue du siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Kinshasa, le 10/05/2018 pour la sensibilisation des électeurs. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Devant les députés nationaux réunis en plénière ce mardi, Corneille Nangaa, président de Céni a indiqué que l’organisation des élections en 2023 dépend de la volonté politique et non à l’identification des populations.

Le président de la centrale électorale estime que lier ces deux activités devient dangereux. Car, à l’en croire : “les deux activités ne dépendent pas de la même institution et les coups financier sont différents.

Corneille Naanga a, par ces affirmations, indiqué à priori, que les la tenue en 2023 peuvent avoir lieu même sans l’identification des populations ni moins encore sans les réformes électorales.

Liévin LUZOLO