RDC: Les victimes de la guerre de Kisangani menacent de traduire en justice le ministre André Lite

Depuis lors des voix se sont élevées pour dénoncer des fraudes et des détournements de ces fonds destinés aux victimes des guerres de Kisangani.

Après avoir porté plainte contre celui qui se présente comme président des victimes des guerres de Kisangani, Lemalema Botende et son comité pour détournement de leurs fonds, les victimes des activités illicites des armées étrangères, réunies toutes autour des Fonds de Solidarité des victimes des Guerres de la Province Orientale, menacent de porter plainte contre le Ministre des Droits Humains, André Lite.

Dans une déclaration lue par Bernard Kalombola qui se dit aussi président des victimes, le vendredi 19 mars 2021 devant le bureau de la mairie de Kisangani, ces victimes précisent que dans le document qu’ils détiennent, le gouvernement congolais avait débloqué 562.000 dollars américains et non 541.000 dollars américains comme avancé par le ministre des Droits Humains.

“Nous demandons au Président de la République Félix Tshisekedi que les fonds restant pour l’aide aux victimes des guerres de Kisangani ne soient pas remis au ministère des Droits Humains . Parce que la personne qui a amené l’argent à Kisangani est le premier à le détourner”, ont-ils déclaré.

Et de poursuivre :

” Pour preuve après avoir écrit aux autorités, le ministre des Droits humains a remis 21. 000 dollars américains qu’il a détourné sur le montant global de 562.000 dollars américains laquelle somme nous avons logé dans une banque locale” précise Bernard Kalombola qui se dit président des Fonds de Solidarité des victimes des Guerres de la Province Orientale

Bernard Kalombola indique également que “le ministre de Droits humains André Lite, au lieu de déposer auprès de Caritas Développement 562.000 dollars américains pour le paiement des victimes des guerres, a plutôt déposé 489.000 dollar”, faisant un total de 510.000 dollars versés par le Ministre André Lite sur 562.000 dollars qui auraient été décaissés par le Gouvernement.

Ces victimes exigent du ministre des Droits Humains, le remboursement d’une somme de 52.000 dollars, faute de quoi, ils menacent de déposer plainte auprès du Procureur général de la République pour que “lumière soit faite.”

Pour rappel, le gouvernement congolais avait accepté de donner 1.500.000 dollars d’aide aux victimes des guerres de Kisangani avant l’indemnisation proprement dite par le gouvernement Ougandais. Pour un premier palier, il a été déboursé 541.000 dollars américains pour l’aide aux victimes des guerres, laquelle somme a été remise par le ministre des Droits Humains André Lite au président des victimes des guerres de Kisangani Lemalema Botende puis à la Caritas Développement pour procéder au paie de ses victimes.

Pompon BEYOKOBANA, à Kisangani