RDC: « Les tensions FCC_CACH gênent l’exécution du programme du Gouvernement» (Claudel Lubaya)

Le député Lubaya Claudel André analyse à sa manière la crise qui serait previsible entre le FCC et le CACH. Dans un message posté sur son compte tweeter ce lundi 27 janvier 2020, cet acteur politique congolais a souligné que les tensions FCC_CACH entravent le fonctionnement des institutions et de facto celui du pays et gênent l’exécution du programme du Gouvernement.

Pour lui, l’urgence s’impose de desserrer l’étau de la discorde au nom de l’intérêt national pour mieux faire face aux attentes du peuple de plus en plus impatient.
« Les tensions FCC_CACH entravent le fonctionnement des institutions et de facto celui du pays et gênent l’exécution du programme du Gouvernement. Il est urgent de desserrer l’étau de la discorde au nom de l’intérêt national pour mieux faire face aux attentes du peuple de plus en plus impatient», a-t-il indiqué.
Pour rappel, après avoir constaté ce qui serait appelé crise entre le FCC et le CACH, le CLC s’est montré solidaire du camp Tshisekedi.

Dans une lettre transmise au Président congolais, le mercredi 24 Janvier, à l’occasion de sa première année à la magistrature suprême, le comité laïc de coordination CLC a appelé Felix Tshisekedi à la rupture avec son allié, l’ancien chef de l’Etat.
Pour des raisons liées aux tensions au sein de cette coalition au pouvoir, le CLC invite Félix Tshisekedi à dissoudre l'Assemblée nationale si elle "continue à donner des signaux négatifs de maintien de la léthargie de l'Etat au détriment des attentes réelles de la population".

Et cela malgré que dans les deux chambres du Parlement et dans les Assemblées provinciales, Félix Tshisekedi n’a pas de majorité.
Prince Bagheni, à Goma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *