RDC : les rivières Kasaï et Tshikapa victimes de déchets toxiques d’Angola

Vue de la pollution de la rivière Kasaï. Ph de tiers

La vérité vient d’éclater en plein jour à partir de la province du Kasaï, concernant la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa.

Selon le gouverneur Dieudonné Pieme Tutokot, qui s’est adressé à la presse locale mercredi dernier à Tshikapa, cette situation est due aux déchets toxiques qui ont été déversées dans la rivière Tshikapa à partir de l'Angola où elle tire ses sources, d'où la pollution de cette dernière qui a ensuite touchée la rivière Kasaï où la rivière Tshikapa déverse ses eaux.

A en croire le patron de l’exécutif provincial, une usine de traitement de diamant dans la province de Lunda-Sud en République d'Angola a connu une panne dans le fonctionnement au point de déverser des matières toxiques dans la rivière Tshikapa.

« Nous nous sommes interrogés sur l'origine de ce problème, et nous avons pu remonter vers la province de Lunda-Sud en Angola, où une usine de traitement de diamant a connu une défaillance de fonctionnement au point de déverser des matières toxiques dans la rivière de ce côté-là. Les dégâts sont énormes aussi bien en Angola qu'ici. Ceci m'a conduit à prendre contact avec mon collègue Ernesto Mwangala de Lunda-Nord en Angola avec qui nous avons échangé sur cette situation et nous avons relevé qu'il y a eu effectivement un accident dans le fonctionnement d'une entreprise dont le nom est bien connu, ceci a donné comme conséquence la pollution de la rivière et la menace des animaux aquatiques », a expliqué Dieudonné Pieme Tutokot.

Et d’ajouter :

« Nous avons ordonné le prélèvement des échantillons des eaux et des poissons morts qui sont en cours d'analyse au laboratoire national à Kinshasa. D'ici peu nous saurons quelle est la substance qui a tué les animaux aquatiques et évidemment de quelle manière nous pouvons dépolluer l'eau et envisager les conséquences qu'il faut au niveau diplomatique sur le dialogue que nous allons avoir avec nos frères de l'Angola ».

Il sied de signaler cette pollution a beaucoup plus touché la rivière Kasaï en aval où plusieurs poissons ont péri, il y a déjà quelques semaines. Selon les dernières informations, les riverains qui ont consommé ces poissons, souffriraient des maladies diarrhéiques.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *