RDC : les raisons du retour à Kinshasa de Joseph Kabila

Joseph Kabila regagne Kinshasa ce vendredi par l'aéroport de D'jili photo Twitter ©Barbara Nzimbi

L’ex-président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila, écarté depuis décembre de la cogestion du pays par son successeur Félix Tshisekedi, a regagné  vendredi Kinshasa, la capitale congolaise. 

Le chef de file du FCC dépouillé depuis quelques mois de certains de ses membres et qui ont fait àllégeance à L’actuel chef de l’État, à la tête d’une nouvelle Coalition dénommée Union sacrée. Ce coup n’a pas encore fait réagir le patron de Kingakati dont son voyage a défrayé la chronique.

Selon sa conseillère en communication,  l’ancien président a aussi le droit de circuler tout librement sur le territoire national. 

“L’article 30 de la constitution donne le droit à tout congolais de circuler librement sur le territoire national. Joseph Kabila en tant que citoyen Congolais revient librement dans sa capitale pour y rester durant le temps voulu afin communier avec sa famille biologique, politique et les habitants de Kinshasa. Au moment venu, Joseph Kabila pourrait communier avec tout le monde”, a déclaré Barbara Nzimbi. Pour elle l’aggravation de la deuxième vague de Covid-19 et les mesures barrières, les restrictions doivent être suivies de près, raison pour laquelle il n’a pas souhaité exposer les Kinois au danger de la covid 19. Il a préféré rentrer dans le silence et en toute simplicité., a renchéri Barbara Nzimbi.

Par exemple,  avant de regagner Kinshasa, l’ancien président qui s’était retiré à Lubumbashi  dans sa ferme de Kashamata  a effectué également d’autres visites à l’étranger, Abou-Dhabi, Dubai (Émirats arabes unis), Dar es salaam (Tanzanie), Harare (Zimbabwe) et Lusaka (Zambie) mais pour quel but ?  Plusieurs sources affirment que Joseph Kabila prépare sa revanche.

Le 11 décembre 2020, le sénateur à vie  quittait Kinshasa, ce voyage était considéré comme un exil après la fin de la coalition FCC-CACH.Joseph Kabila a surpris plus d’une personne .  

Patrick Félix ABELY