RDC : Les quatre types de risque auxquels fait face la ville de Goma

Maison consumée par les larves du volcan Nyiragongo à Goma/ photo Enet P.Bagheni

Le porte-parole du gouvernement Congolais a au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 27 mai 2021 déclaré que la situation est complexe après l’éruption volcanique du samedi et que la menace du volcan Nyiragongo est toujours persistante.   

« Nous sommes pour le moment dans une démarche de prévention ! Peut-être que les données des scientifiques, dès demain ou après-demain, seront positives et nous permettrons d'organiser, dans un bref délai, le retour de ceux qui se sont déplacés », a déclaré Patrick Muyaya Katembwe.

Le ministre de la communication et des médias assure que la ville de Goma fait face à quatre types de risques notamment : accentuation de tremblement de terre, nouvelle éruption volcanique, explosion de poches de gaz sous le lac, et toxicité de l’environnement ambiant causé par les cendres volcaniques.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a annoncé un dispositif d’accompagnement des personnes à évacuer   en cours depuis ce jeudi 27 mai 2021, avant d'insister sur le risque d’accentuation des secousses sismiques.

 "Ils n’ont pas une réponse claire par rapport à ce qui se passe", dit-il.

Pendant ce temps, la population de la capitale provinciale du Nord-Kivu évacue la ville pour se diriger vers la cité de Sake, Selon le plan de contingence des autorités locales.  Une équipe des experts s’est rendue ce jeudi au sommet du volcan pour faire des nouvelles études.  

Patrick Félix ABELY