RDC : Les propos du chargé de sécurité de Félix Tshisekedi à Kigali rejetés par l’UDPS

Jean-Marc Kabund devant les militants de l'UDPS dimanche 20 septembre 2020 lors de l'anniversaire de victimes de répressions de 2016 ©Théo Liko/ ENET

Le parti présidentiel en République Démocratique du Congo, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS a réagi ce mardi 23 février aux propos tenus par le conseiller spécial du Chef de l’État Congolais le 13 février dernier à Kigali, la capitale Rwandaise, en marge d’une réunion bilatérale de sécurité entre les deux pays. Soit, plus d’une semaine après.

Au cours de cette réunion, François Beya qui conduisait la délégation congolaise, avait, sur des propos révélés par le site d’informations Rwandais, newtimes.co.rw, indiqué que cette rencontre bilatérale entre leurs deux pays, est une façon de défier le monde entier, en particulier l’occident qui selon ne veut pas que ces deux pays parlent et travaillent ensemble.

“Nous sommes venus ici pour défier le monde entier, en particulier le monde occidental, qui ne veut pas que nous parlions et travaillions ensemble. Nous sommes ici pour leur dire que nous sommes un et que nous ne voulons jamais des conflits entre nous”, avait-il déclaré.

Par la voix de son Président intérimaire, “l’UDPS considère les propos du conseiller spécial Beya au Rwanda de grave et les rejette avec force”, écrit Jean-Marc Kabund Président intérimaire du dit parti sur son compte Twitter consulté par election-net-com.

À lui d’expliquer que “ces propos qui exposent le pays ne reflètent pas la vision du Chef de l’État qui prône le multilatéralisme comme mode de règlement des conflits mondiaux”.

Il demande enfin à François de s’assumer.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac