RDC: les prétendus ''empoisonnements'' au sommet de l'Etat, 3 ans de crimes sans commanditaires ?

Palais de la nation, Ph tiers

A la vérité, cela fait peu de différence pour certains. De quoi les proches de Felix Tshisekedi sont-ils morts ? Dans tous les cas, des morts en cascade dans l'entourage du président de la République démocratique du Congo (RDC), alimentent des rumeurs à Kinshasa que ce soit de manière directe ou indirecte.

La psychose des ''empoisonnements'' devient l’une des grandes obsessions des kinois sous la présidence de Felix Tshisekedi. Toute mort subite d’un personnage renommé est automatiquement attribuée au poison, même si cette personnalité a été officiellement déclarée positif à la Covid-19. 

Au sein d'une même institution, plusieurs versions peuvent cohabiter sans qu'elles ne paraissent aucunement contradictoires.

La Présidence, plongée dans un monde interlope !

Pour l'entourage du président Tshisekedi, le diagnostic est clair : certains proches pas tous ont été "empoisonnés,", comme le révèle à son tour Marcelin Bilomba, Conseiller principal en Économie et Finances du chef de l'État sur le plateau de Bosolo na Politik mercredi 30 juin.

Il affirme avoir été empoisonné trois fois à la présidence. Pour ce dernier, il est impossible de faire la lumière sur des décès précédents, pour la bonne raison que seule l'autopsie peut confirmer un poison '' Je ne peux pas y parler à la place des autres (personnes décédées, nrdl), quand quelqu'un décède, pour dire poison, il faut toujours l'autopsie pour avoir une certitude, mais pour mon cas, on m'a empoisonné trois fois''a-t-il révélé tout en divulguant les noms des substances toxiques.

''La première fois, c'était avec le Plomb, très dangereux'' dit-il avant de poursuivre ''la deuxième fois, c'était le mercure et la troisième, il y a à peine deux mois, toujours dans ce bureau, j'ai appelé et fait un test, ils ont découverts qu’on m'avait empoisonné avec le mercure, mais j'ai la force des ancêtres, des blancs (...)''déclare-t-il.

Si plus d’une dizaine de proches du président Tshisekedi ont été victimes d’empoisonnement ces trois dernières années, comment est-ce possible que les commanditaires de ces actes restent toujours impunis ? A qui donc profite les crimes ?

À cette question votre rédaction est restée sans réponse, mais l'avenir nous en dira plus.

1 thought on “RDC: les prétendus ''empoisonnements'' au sommet de l'Etat, 3 ans de crimes sans commanditaires ?

  1. Quelle personne negligerait sa vie,la vie de ses collaborateurs comme ça ??? L'infiltration au sommet de l'état,dans l'entourage du chef de l'état,qu'en sera t-il des autres institutions et services ? Le premier citoyen devrait passer au peigne fin la composition de son entourage,sinon la situation est grave. Le pauvre congolais visé sur tous les fronts: rebelles adf pas la partie orientale,la faim,la covid19 et les poisons? Tokosuka.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *