RDC: les membres de l'UNC en colère après l'invitation de leur leader par la justice

Les membres  du bureau politique et d'autres cadres de l'UNC ont dans une déclaration ce  dimanche 5 avril 2020 dénoncé l'acharnement et la campagne de diabolisation dont est victime leur leader Vital Kamerhe.

«L’UNC note avec regret, l’acharnement et la campagne de diabolisation par certaines officines en mal de positionnement sur la personne de l’honorable Vital Kamerhe aussi bien sur les médias que sur les réseaux sociaux, et ce, depuis plusieurs mois»,  peut-on lire dans ce document.

Cependant,  ministres, députés et autres membres  de l’Union pour la Nation Congolaise soulignent que Vital Kamerhe en sa  qualité de Directeur de cabinet du Chef de l’État a ménagé le programme de 100 jours initié par le Président de la République,alors que le  monde attendait la mise en place et l’investiture du gouvernement issu des élections de 2018, évitant ainsi l’immobilisme et l’attentisme préjudiciable à la Nation»,ajoutent-ils 

Par ailleurs, le parti de Vital Kamerhe réaffirme son attachement à la coalition CACH-FCC et à l'accord de Nairobi sans lequel le CACH n'aurait pas vu le jour et ne serait pas par conséquent arrivé au pouvoir". Rappelons que le chef de fil de l'UNC est convoqué ce lundi par la justice pour être entendu sur le dossier de 100 jours ,plusieurs responsables des entreprises  impliqués dans ces travaux ont été auditionnés avant que certains soient même détenus préventivement puis relâchés.

Patrick Félix  Abely