RDC : les médecins refusent de lever la grève

Les médecins membres du syndicat national des médecins du Congo viennent de prendre la grave décision de poursuivre avec leur mouvement de grève sous format radicalisation avec polarisation des urgences.

Décision prise à l'issue de l'assemblée générale ordinaire de leur mouvement syndical tenue ce jeudi 29 juillet 2021 pour réserver une réponse aux propositions faites par le gouvernement Congolais au stade actuel de leur grève.

Pour lever ce mouvement de grève, les médecins membres du Synamed pose les conditions suivantes :

  1. Que le gouvernement paye immédiatement le complément de la prime de risque tel que proposé au troisième trimestre,
  2. Que le gouvernement réduise l'IPR à 3%;
  3. Obtenir un chronogramme d'exécution de signature de actes administratifs dans 10 jours y compris l'alignement trimestriel des médecins à la prime de risque,
  4. Obtenir du gouvernement la prise en compte des rubriques immunisées à 20% dès le quatrième trimestre,
  5. Associer les délégués syndicaux dans l'élaboration du budget 2022.

En rappel, le gouvernement a accepté de combler le gap entre la prime de fonction académique de professeur à celle de médecin général en deux paliers (T3 et T4). Cependant, le gouvernement renvoie en 2022 la prise en compte des rubriques dites immunisées à savoir le logement et le transport.

Sur le plan administratif, toutes les revendications ont été prises en compte mais l'impact financier ne sera possible qu'avec le budget 2022.

Pompon BEYOKOBANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *