RDC: les jeunes Kabilistes fustigent la corruption institutionnalisée

photo illustrative des jeunes kabilistes

Réagissant aux propos du président de l'Assemblée nationale Christophe Mboso N'kodia, au sujet de l'arrivée d'au moins 250 jeeps pour les députés nationaux, qui serait un don du président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi, la jeunesse Kabiliste a exprimé son indignation face à cette pratique qui porte atteinte à l'impératif de la moralisation de la vie publique.

Dans un communiqué parvenu à la rédaction Election-net.com ce mardi 22 juin 2021, la jeunesse Kabiliste met en garde les députés du front commun pour le Congo (FCC) qui seraient tentés d'accepter cette offre lugubre.
Elle insiste et demande aux élus du FCC qui seraient tentés d'accepter cette corruption et d'accompagner la gabegie financière et la mafia qui s'érigent en mode de gestion" de ne pas céder, peut-on lire dans ledit communiqué.

Elle exige par ailleurs à la justice et à l'inspection générale des finances ( IGF), d'ouvrir des enquêtes afin de sanctionner les auteurs de cette "corruption".

"La Jeunesse kabiliste Asbl demande à la justice de se saisir d'office de ce dossier de corruption ostentatoire et éhontée des députés nationaux par le régime actuel et d'ordonner, à la suite d'une procédure judiciaire régulière et équitable " poursuit le même document et de proposer " la confiscation de ces jeeps au profil de l'État en vue de leur affection notamment en appui logistique aux forces armées de la République démocratique du Congo, à la police nationale congolaise et aux structures de santé de l'état" conclut le communiqué.

Joël Mesa Nzuzi