RDC : les "intimidations" de Tony Mwaba durcissent la grève des enseignants

Tony Mwaba, Ministre de l'EPST/ photo droits tiers

Après assemblée générale des enseignants du Nord-Kivu réunis en Intersyndicale ce lundi 11/10/2021 à l'institut Tupendane à Goma, ceux-ci décident d'endurcir leur mouvement de grève.

Bahala Shamavu Innocent, le Président Provincial de la force syndicale nationale au Nord-Kivu souligne à election-net.com qu'après évaluation de la grève sèche et débat, il a été constaté la non prise en compte par le Gouvernement des revendications des enseignants.

''[…] Vu les multiples intimidations de la part de l'Autorité, Vu la misère atroce et la tendance de réduction de l'enseignant à l'esclavage par le Ministre National de l' EPST, Vu la vindicte populaire dont l'Enseignant est victime suite à la fatalité de la DÉSACTIVATION Illégale des certains enseignants des écoles publiques, Nous décidons d'endurcir la Grève'', a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs demandé à tous les enseignants de rester à la maison sur toute l'étendue de la province du Nord-Kivu jusqu'à ce que ''le gouvernement congolais pourra répondre à toutes les revendications''

Enfin, Bahala Shamavu Innocent a révélé à l'opinion qu'une pétition a été initiée pour réclamer le départ du Ministre National de l'EPST, Tony Mwaba. Et ''ce pour qu'il y ait du sérieux dans ce secteur''

''[…], Et là nous encourageons tous les enseignants et leurs familles à signer cette pétition pour se débarrasser de ce cet homme qui piétine la constitution de la République Démocratique du Congo'', chute-t-il.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *