RDC : les gouverneurs sollicitent la dotation en véhicule

Differents gouverneurs de la RDC / Photo de tiers

La séance de l'ouverture de la 8e session de la Conférence des gouverneurs, présidée par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a connu trois moments forts. Il s'agit du mot d'accueil du Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila et la lecture du mémorandum des Gouverneurs des Provinces et enfin de l'allocution du Président de la République.

Nous proposons ici les résumés de deux allocutions ; celle du Gouverneur de la ville de Kinshasa et du mémorandum des Gouverneurs.

Gentiny Ngobila

  • "Au nom des kinoises et kinois, j'exprime au Président de la République toute la reconnaissance car la ville de Kinshasa bénéficie pour la deuxième fois consécutive de la plus-value d'une Conférence des gouverneurs de Province sous son mandat ".

-" Je note que cette huitième session de la Conférence des gouverneurs de Province se tient dans la période des festivités de fin d'année. Je saisis cette occasion pour présenter, au nom des kinoises et kinois et au mien propre, les voeux de paix, de bonheur, de prospérité et de succès au Président de la République et à sa famille pour l'année 2022 qui pointe à l'horizon ".

-" Je note en second lieu que nous tenons cette session dans un contexte particulier lié à la quatrième vague de la pandémie de la Covid-19, qui constitue kne réelle menace multiforme pour le développement de notre pays en général et de la ville de Kinshasa en particulier ".

-" La problématique consiste à trouver les voies et moyens pour assurer la stabilité de la gouvernance provinciale sans laquelle il n'y a point de développement communautaire des 145 territoires ".

"- À cet effet, je voudrais me permettre de paraphraser Son Excellence Monsieur le Président de la République, je cite :"En effet, les conflits entre les institutions provinciales se sont exacerbés au cours de cette année, au point d'hypothétiquer foncièrement le développement des Provinces concernées. Il y a lieu de noter que 14 Provinces sur 26 ont connu la destitution de leurs gouverneurs par les Assemblées Provinciales. À la suite de ces mêmes conflits, certains Présidents des Assemblées Provinciales ont aussi été démis de leurs fonctions. Il est extrêmement important pour chacun de ces acteurs provinciaux de prendre réellement conscience qu'aucun développement ne peut se faire dans pareil contexte de crise "

Mémorandum des Gouverneurs lu par le doyen de ceux-ci Pancras Bongo

  • " L'instabilité politique dans les Provinces conséquence des facteurs essentiels :
  1. La lutte de positionnement des acteurs politiques nationaux visant à contrôler le provinces
  2. La résistance de certains acteurs politiques réfractaires au changement politique imprimé par Votre Très Haute Autorité depuis votre avènement à la magistrature suprême ;
  3. Le manque de ressources financières pour la mise en oeuvre des actions prédéfinies, surtout dans les Provinces moins nanties ;
  4. Le paiement sélectif et sporadique de la rétrocession due aux Institutions provinciales permettant de payer les émoluments des Exécutifs provinciaux. Sur ce point précis, il y a lieu de porter à la connaissance de Votre Haute Autorité que de tous les élus du Peuple, seuls les gouverneurs de Provinces sont restés impayés depuis 31 mois, avec eux tous les membres des gouvernements provinciaux et leurs cabinets ;
  5. Le versement sporadique des frais de fonctionnement sur fond des disparités qui semblent ne s'appuyer sur aucun critère objectif, mais plutôt sur des variables politiques ou régionales ;
  6. Le paiement sélectif et sporadique des crédits d'investissement et le non-paiement des fonds secrets de recherche ;
  7. La non- operationalité de la Caisse Nationale de Péréquation ;
  8. Le Pouvoir de contrôle exercé par les Assemblées sur les Gouverneurs et les Ministres provinciaux a rapidement tourné au chantage. Armés de leur droit de voter la "censure " du gouvernement provincial ou la "défiance" à l'encontre d'un ministre, les députés ont, partout, perdu de vue le sens de leur fonction de contrôle pour ne viser que leurs intérêts directs généralement financièrs;
  9. Ça et là dans nos Provinces, les députés sont constamment poussés à l'égarement dans des querelles intestines, faisant ainsi fluctuer les majorités au fil des circonstances en fonction de leurs intérêts rendant impossible toute lecture objective du fonctionnement des Assemblées Provinciales ;
  10. L'humiliation quotidienne des Gouverneurs de Province ;

Quelques sollicitations

  • La dotation des Gouverneurs de Provinces en véhicule de fonction.
  • La surséance de l'organisation des élections de Gouverneurs er des Vice-Gouverneurs dans les Provinces déstabilisées.
  • La mise à la disposition des Gouverneurs de Provinces d'un montant forfaitaire de Deux Millions de Dollars Américains ( 2.000.000$) par Province, à l'issue de la Conférence pour la réalisation des actions à impact visible, destinées à meubler davantage l'actif de Votre quinquennat
  • Le renforcement des mécanismes de résolution des conflits…

CellCom / Présidence 22 Décembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *