RDC : "les événements de Goma sont la preuve de la dangerosité des fake news", Patrick Muyaya

Patrick Muyaya, ministre de la communication et médias, Ph. Tiers

Après une ville morte transformée en une marche de colère lundi 20 décembre, pour dénoncer la montée en puissance de l'insécurité dans cette partie de la République démocratique du Congo et dire non à la présence policière Rwandaise, Patrick Muyaya, ministre de média appelle à une coalition contre les fake news.

À l'en croire, le sol congolais n'a pas jusque-là reçu un quelconque groupe de policiers rwandais comme ça se dit sur les réseaux sociaux tout soulignant que ceci fait preuve d'une manipulation.

"Les événements de Goma sont la preuve de la dangerosité des fake news. Aucune image, aucune preuve d’une quelconque présence policière rwandaise, mais beaucoup de manipulation", a dit le porte-parole du gouvernement sur son compte Twitter consulter par election-net.com.

D'après lui, il est urgent de faire une large coalition contre les fake news, pour protéger les vies de plusieurs.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *