RDC : les derniers réglages pour remplacer les gouverneurs déchus

Zoe Kabila, ex-gouverneur du Tanganyika. Ph. Tiers

Les provinces dont la cour constitutionnelle a déjà rendu les arrêts exécutoires vont bientôt connaître l'organisation des élections afin d'élire les nouveaux exécutifs provinciaux.

Au sortir de l'audience accordée par le Vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur, sécurité et Affaires Coutumières, maître Daniel Aselo, à la délégation de la CENI conduite par son rapporteur, Jean-Pierre Kalamba, plusieurs autres points ont également été évoqués.

" Nous avons été invités par le VPM de l'intérieur, sécurité administration et Affaires Coutumières pour poursuivre les échanges autour des élections des gouverneurs dans des provinces pour lesquelles la cour constitutionnelle a déjà rendu les arrêts exécutoires", indique Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI.

À lui d'ajouter :

" Nous avons aussi effleuré la question des moyens. Pas beaucoup de moyens, mais des moyens pour déplacer les gens qui iront ouvrir les bureaux pour la réception des candidatures et les moyens pour ouvrir les mécanismes informatiques qui permettront les interactions entre ce bureau là et le bureau de la CENI qui va exécuter le travail"

Le rapporteur de la CENI souligne également que la réaction VPM Daniel Aselo a été positive. Occasion faisant le larron, le VPM à également apprécié la disponibilité des membres de la CENI qui sont prêts pour l'organisation des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs dans des provinces gérées par des gouverneurs intérimaires après l'arrêt de la Cour constitutionnelle.

Pompon BEYOKOBANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *