RDC: Les députés nationaux d'Ensemble pour la République de Moïse Katumbi quittent l'Union sacrée

Moise Katumbi, président de Ensemble pour le changement. Ph. Tiers

''Dans les conditions actuelles, nous ne saurons pas être de l'Union sacrée. Il est temps de laisser le Chef de l'État aller seul avec les anciens du FCC", a dit le député national Muhindo Nzangi, réagissant à la situation de crise au sein de l'Union sacrée.

"Nous ne sommes pas venus pour faire le FCC bis", a-t-il renchéri pour justifier le manque de consensus dans les négociations entre le président de la République et Moïse Katumbi, président du parti politique Ensemble pour la République dont les députés ont soutenu la d'échéance du bureau Mabunda à l'Assemblée nationale.

"Nous n'allons pas soutenir la pétition contre le premier ministre. 230 députés l'ont signé et elle peut être déjà déposé à l'Assemblée nationale. Nous allons soutenir à l'interne", a indiqué Muhindo Nzangi sur Top Congo FM.

D'après l'élu de Goma, tout est parti de leur cahier de charge qui n'a pas reçu de réponse.

"C'est un message clair. Vous [députés d'Ensemble] avez fait le travail mais nous[le président Tshisekedi] avons déjà un nombre suffisant, laisser nous", a déclaré Muhindo Nzangi,

Il a, enfin, annoncé qu'à "cette heure, il y a une majorité FCC-Cach, nouvelle formule, qui va accompagner le Chef de l'État".

Liévin LUZOLO