RDC : Leila Zerrougui remplacée à la tête de la MONUSCO

Leila Zerrougui, de nationalité algérienne ne sera plus représentante du secrétaire général de l’ONU et cheffe de la MONUSCO en RDC depuis ce jeudi 14 janvier 2021.

Elle est remplacée par une autre femme, Bintou Keita, de la Guinée quicest nommée Représentante spéciale en RDC et cheffe de la MONUSCO, par Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU. Avant cette nomination, elle occupait le poste de Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix.

Sachez que Keita Bintou a rejoint les Nations Unies en 1989. Depuis 2015, elle occupait le poste de Représentante spéciale conjointe adjointe auprès de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD). Avant cela, elle a travaillé en tant que Responsable de la gestion de la crise de l’Ebola pour la Sierra Leone, Chef de cabinet et Directrice des opérations auprès de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (MINUAUCE) de 2014 à 2015.

Mme Keita a également occupé plusieurs postes de responsabilité et de direction au sein du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Tchad, au Congo, à Madagascar, à Cabo Verde, au Rwanda, au Burundi et à New York. De 2007 à 2010, elle a, par ailleurs, travaillé en tant que Représentante exécutive adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB). Elle a également travaillé pour le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ainsi que pour l’Agence canadienne de développement international en Guinée.

Née en 1958, Bintou Keita est détentrice d’un master en économie sociale de l’Université Paris II, en France, et d’un diplôme d’études supérieures en administration et gestion des affaires de l’Université de Paris IX, en France.

Liévin LUZOLO