RDC: "Le temps n’a-t-il pas sonné pour la dissolution de l’Assemblee nationale par Félix Tshisekedi ?", s'interroge Noël Tshani

L'économiste international, Noël Tshiani. Ph ENET/Liévin LUZ

Les réactions fusent de partout en République Démocratique du Congo ce mardi 20 octobre au sujet du dossier relatif à la prestation de serment des juges constitutionnels nommés par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et contestés par le camp de l'ancien Président de la République Joseph Kabila Kabange le Front Commun pour le Congo, FCC. Le nouvel épisode de ce feuilleton à multiples rebondissements qui fait jaser est le boycott de cette cérémonie annoncé par les députés nationaux et sénateurs du FCC.

Les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Watts App sont inondés des messages. Acteurs politiques et ceux de la Société Civile, tout le monde donne son opinion, et ces avis divergent selon que l'on est d'un camp ou d'un autre.

Dans ce lot des réactions, l'on note celle de l'ancien candidat à la présidentielle de décembre 2018 Noël Tshani Mwadiamvita qui dans un tweet, estime que le pays est en pleine crise institutionelle, avant de s'interroger si ne serait-il pas venu le temps de dissoudre l'Assemblée nationale par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

"L’@AssembleeN et le @senatrdc s’opposent à la prestation de serments des juges de la cour constitutionnelle initiée par la présidence de la République. Nous sommes en pleine crise institutionnelle. Le temps n’a-t-il pas sonné pour la dissolution de l’@AssembleeN par @fatshi13 ?", a-t-il tweeté.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac